Actualités

Négocier votre future rémunération.

Vous avez postulé à une nouvelle opportunité de poste ou avez été approché par un recruteur afin de vous proposer un nouveau chalenge.

Lors dun entretien de recrutement, il nest pas toujours aisé daborder la question des prétentions salariales. Entre salaire fixe et part variable, entre ma rémunération qui a évolué au fil des années au sein de mon entreprise et la réalité du marché du travail, ou encore entre le salaire proposé au sein dune PME ou au sein dun grand groupe, il nest pas toujours facile de pouvoir se repérer et évaluer sa rémunération au regard du marché du travail.

Nombre de personnes reçues en entretien évitent de poser la question, par crainte de savoir comment aborder le sujet, et se contente de la rémunération proposée ou passe parfois plusieurs entretiens avant de sapercevoir que le salaire proposé ne correspond pas à leur attente. A linverse mettre rapidement les pieds dans le plat peut vous faire gagner du temps mais paraitre inapproprié dans un stade trop précoce de la négociation.  Voici ainsi cinq points clefs pour parler, sans tabous, de vos prétentions salariales.

  1. Préparer votre entretien : le premier conseil évidant est de préparer votre entretien. Beaucoup de candidats choisissent dy allez au « feeling », là où certains parlent même dy aller « au talent ». Certains dentre eux sont, en effet, extrêmement doué en improvisation Il est néanmoins primordial, au-delà des questions relatives à son parcours professionnel, de se documenter sur lentreprise, son marché, ses enjeux, ses projets structurants, son organisation, de se réapproprier les contours du poste et mettre en avant ses compétences transférables. Non seulement à travers cette préparation vous mettez en avant votre intérêt pour lentreprise, votre motivation pour le poste ainsi que votre capacité à vous projeter sur ce dernier, au sein de la structure et quau sein de léquipe. Veillez également à préparer quelques questions pertinentes quant à leurs projets, leurs stratégies, leurs attentes spécifiques vis-à-vis de la personne qui sera retenue.

En amont, repérez-vous également vis-à-vis du marché du travail. Pour cela, lApec a confectionné un outil permettant de vous donner une visibilité sur les fourchettes de rémunérations en prenant en compte plusieurs critères (secteurs, dactivité, taille de lentreprise, niveau de responsabilité). Le site WAAGE est également un excellent outil. Ainsi, cela vous permettra dappréhender les niveaux de rémunérations pratiqués ainsi que les avantages proposés pour le secteur (part variable, compte épargne entreprise, chèques vacances)

 

  1. Lors du ou des entretiens, choisissez le bon timing : pour cela ayez dabord une visu sur le processus de recrutement afin didentifier le moment opportun. Par exemple, sil y a trois entretiens, identifier et soyez intuitif sur les objectifs de chacun deux.

Si le niveau de rémunération na pas été clairement affiché, amenez les choses en demandant des précisions sur la rémunération proposée et si cette dernière est possiblement négociable.

 

  1. Vendez-vous au juste prix : Soyez conscient quil est courant de sécuriser un processus de recrutement par des vérifications (diplômes, références, rémunération). Il peut ainsi vous être demandé vos dernières fiches de paie. Soyez ainsi claires lorsque vous parler de votre rémunération actuelle à être fidèle à la réalité au risque que ce jeu de poker savère perdant.

Ne vous trompez pas non plus sur votre point de repère, une entreprise, un recruteur parle en salaire brut annuel avant impôt sur le revenu. Soyez également vigilant lorsque la rémunération est répartie sur 13 ou parfois 14 mois, le cas échéant, vous risquez dêtre déçu en recevant votre première paie.

Formulez ainsi des prétentions salariales en cohérence avec le marché et le niveau de responsabilité et mettre également en avant, ce que vous pouvez apporter et donc en quoi, cela représentera, pour lentreprise, un investissement rentable.

Dans le cadre, où la fourchette de rémunération proposée est en dessous de votre rémunération actuelle mais présente dautres compensations (proximité du lieu dhabitation, envie de quitter une grande structure pour sinvestir au sein dune équipe à taille humaine) soyez transparent sur vos motivations.

A linverse, si votre niveau de rémunération est en dessous du marché, ce qui pourrait faire douter le recruteur sur vos réelles responsabilités, abordez les conditions qui vous ont amenées à accepter ce poste (évolution interne, fin de stage, compensations annexes)

Enfin, si vous travaillez en Ile de France, et avez pour projet de déménager en province ayez à lesprit que les niveaux de rémunérations proposés sont en moyenne 20% à 25% moins élevé (source insee).

  1. Restez ouvert : au-delà du salaire de base, mesurez bien lensemble du package proposé en prenant en compte les éléments annexes. Pour certains, au-delà de la rémunération, le fait de bénéficier dhoraires flexibles ou de temps libre ou encore dun véhicule de fonction constitue un attrait non négligeable.

Parallèlement, sur certaines opportunités, il est important de se projeter à moyen terme, car elles constituent un tremplin vers dautres opportunités.

Dans le cadre où lon vous propose une rémunération évolutive, ayez à lesprit quil est important de bien négocier du départ sa rémunération et quil peut difficile de la négocier à posteriori, ayez donc bien une vision sur les conditions dévolution (sur objectifs, en fonction des résultats, à lissue de la période dessai). Gardez également à lesprit que les paroles senvolent et les écrits restent.

  1. Prenez votre temps pour étudier la proposition. Ne fermez pas trop rapidement la porte. Même si la rémunération proposée vous semble bien en dessous de vos attentes, exprimez le fait que lentreprise et le poste sont passionnant mais que le niveau de rémunération proposé ne correspond pas tout à fait à vos attentes. Laissez un délai de réflexion de 24/48H. Même si votre décision est déjà prise, il nest pas rare que certaines entreprises gardent une marge de négociation jusquau dernier moment, de crainte de passer à côté du candidat idéal.